stats count

mardi 11 mars 2008

Une nouvelle saga sur les inégalités


En dépit de la profusion de sites et d’analyses, il est assez difficile de trouver du bon matériel, simple et robuste, pour se clarifier les idées sur la question des inégalités. Dans le débat public, la question est le plus souvent abordée sous l’angle de la morale, du normatif ou de la philosophie politique, et assez peu sous l’angle véritablement économique. C’est d’autant plus étrange que la bonne littérature économique est surabondante sur ces questions. Il n’est donc peut-être pas inutile de présenter la boîte à outils qu’offre l’économie pour comprendre, analyser et mesurer les inégalités.

Evidemment, j’aborderai le thème des inégalités selon le tropisme Ecopublix, en soulignant l’importance de cette question pour l’économie publique, et l’action des politiques publiques en particulier. Je me concentrerai en revanche sur la question des inégalités de revenus (éventuellement de richesse). Notre petit voyage devrait compter 6 escales :

(1) Pourquoi un économiste devrait-il se préoccuper des inégalités ? Est-ce que cela a une importance après tout, du strict point de vue économique, et indépendamment de toute considération normative ?

Ensuite, (2) comment peut-on mesurer les inégalités ? En quoi les différentes mesures sont-elles nécessaires, complémentaires, contradictoires… ? Que nous apprennent-elles ?

L’épisode (3) effectuera un retour essentiellement descriptif sur les évolutions récentes en matière d’inégalités de revenus dans les pays de l’OCDE.

On abordera ensuite (4) les controverses récentes concernant l’explosion des hauts revenus.

On se posera enfin la question du rôle de la fiscalité et plus généralement des politiques publiques de redistribution (5).

L’apothéose (6) ouvrira la discussion sur l’économie publique des inégalités dans un cadre non plus national, mais globalisé : l’inégalité intra-nationale est-elle un concept pertinent du point de vue de l’économie publique dans un monde ouvert ?

Et plutôt que de commencer ce voyage par d’arides prolégomènes (« qu’est-ce que l’inégalité ? », « Inégalité ou injustice ? », « Les trois mille mesures des inégalités»), je voudrais d’abord vous montrer en quoi le sujet est pertinent, actuel et pleins de défis pour un économiste qui s’intéresse aux politiques publiques. La question des inégalités ne se cantonne ni à des problèmes de mesures, ni à des considérations d’économie normative. Pour l’économie des politiques publiques, les inégalités ne se résument pas à un « pour ou contre les inégalités », ni au sempiternel « équité vs efficacité » de toute dissertation de second cycle. Il y a en fait un large éventail de raisons qui justifient que les politiques publiques se préoccupent des inégalités de revenus, et ces raisons dépassent de loin la simple question de la « justice » sociale.
_Camille_

2 commentaires:

Fr. a dit…

Coïncidence, mon dernier billet contient deux graphiques sur les inégalités, qui se sont fait démolir en commentaires ! Cf. phnk.com petites choses du mardi 74.

Sahel a dit…

Intuition de néophyte : est-ce qu'une des raisons pour un économiste de se préoccuper des inégalités et pour les politiques publiques, éventuellement, de les combattre, au-delà de tout critère de justice sociale, ça n'est pas que lorsque la concentration du capital disponible à l'échelle mondiale atteint un tel niveau qu'un petit nombre d'individus ont des capacités d'investissement égales ou supérieures à celles de certains Etats et peuvent décider, par exemple, de spéculer à la hausse ou à la baisse sur telle ou telle devise (Soros, si tu nous lit...), cela crée les conditions d'une concurrence imparfaite (risque accru d'abus de position dominante, asymétrie d'information...) ? Est-ce que le rôle de l'Etat dans ce cas n'est pas de garantir la séparation des pouvoirs financiers ?

Enregistrer un commentaire