stats count

mardi 6 mars 2007

Qui sommes nous ?


Nous sommes une bande de jeunes chercheurs en économie publique (avec des domaines de recherche variés), pas forcément d'accord sur tout, mais décidés à garder leur bonne humeur. Voici quelques-uns d'entre nous :

ANTOINE : Après avoir consacré trois ans à une these sur les retraites, Antoine travaille aujourd'hui outre-manche à l’évaluation des politiques publiques en particulier sur des questions d’emploi, de fiscalité et de retraite. Il enseigne en outre l’économie de la fiscalité dans une université britannique. [posts]

CAMILLE : Camille a fait son doctorat à Paris, et profite désormais du soleil californien pour enrichir sa connaissance de l'économie publique à Berkeley et pour fréquenter les spots de surf de Santa Cruz... C'est ça aussi Ecopublix, les économistes en maillot! [posts]

CLÉMENT : ayant quitté Massalia pour vendre de la cervoise à Lutèce, il finit par y étudier les incidences fiscales. Il n'en a pas moins gardé des liens avec ses premières amours puisqu'il habite près du dernier vignoble lutécien et travaille à côté des anciens entrepôts vinicoles, placés à cet endroit pour se soustraire à l'octroi : incidence fiscale ? [posts]

EMMANUEL : Après avoir obtenu sa thèse au Royaume-Uni, Emmanuel s'est installé en Suède où il travaille essentiellement sur l'aide au développement. [posts]


FABIEN : Lutécien d'origine, il continue à consacrer ses fins de semaine à une thèse sur les inégalités de revenus et de patrimoine. Pour l'heure, il travaille chez les Goths et tente d'en tirer des leçons pour la Gaule. [posts]


GABRIELLE : elle a fait ses premières régressions dans le même bureau qu'un grand nombre des
membres d'Ecopublix. Depuis elle a migré comme beaucoup d’entre eux, mais plus au sud. [posts]

GUILHEM: en thèse d'économie du développement à Paris, il s'intéresse à la construction des identités ethniques. Plus particulièrement, il travaille sur le système de caste Indien et l'influence de la présence coloniale sur ce dernier.[posts]

JULIEN : il s'est spécialisé dans l'analyse des réformes éducatives qui ne marchent pas. Sévèrement critiqué dans son pays pour son excès de zèle, il a dû s'exiler chez les Bretons où il noie le mal du pays dans la bière et le jelly. [posts]

LAURENT: Ex-apprenti vendeur de menhirs, il a vite troqué son costume de pingouin pour la tenue plus décontractée de thésard. Mais il s'intéresse encore aux délices du managementum à la gauloise, et en particulier à son financement. [posts]

MATHIEU : Initié à l'économie du côté de Strasbourg, Mathieu a vite quitté le pays du Gewürztramine pour rejoindre les économistes de la capitale. Ses travaux actuels ont pout but de comprendre pourquoi certains écoliers français éprouvent des difficultés à assimiler les pourtant très digestes programmes du Mammouth. [posts]

_Ecopublix_

6 commentaires:

Kaem a dit…

Dites, Effefix, vous n'auriez pas un cousin viking nommé Efféaléa-Thor? (désolé...)

leconomiste a dit…

Bienvenue à bord ! On dirait que ça se met à blogger ferme dans parmi les actuels et anciens du XDVIII.

sictransit a dit…

Je vois que Manix a qques connexions avec le Brésil, pays où je vais partir vivre et travailler 3 ou 4 ans. Et j'aurais non seulement plaisir mais en plus grand intérêt à amasser le plus d'informations possible d'ordre politique, économique, sociologique... sur ce pays pour être le plus efficace possible dès mon arrivée à Brasilia. Si donc Manix est disposé à entamer un dialogue, je lui serai reconnaissant.

Manix a dit…

Cher Sictransit,
j'aurais également plaisir
à vous transmettre ma connaissance
du port de la songa (vous savez ce petit maillot de bain très près du corps) ! Dites-moi d'abord quelle école de samba vous supportez, je vous dirai si nous pouvons être amis (un indice :
http://www.beija-flor.com.br/)

Maria a dit…

Concernant la carte scolaire, après la desectorisation, les élèves les moins doués des quartiers aisés ont-ils accès aux collèges bien réputés de leur quartiers? Ou sont-ils transférer dans les collèges d'un niveau scolaire plus bas?

Julie a dit…

Pourquoi vous immigrez tous? Je pense que vous êtes assez égoïstes. Vous faites parmi des cerveaux qui fuient du pays alors que vous devriez être ceux qui le font avancer, à part celui qui a été contraint de se réfugier en Bretagne bien sûr.

Enregistrer un commentaire